Vincent Lauth  à propos

Formé à l'enseignement du yoga (Institut Français de Yoga) et du Qi Gong (Institut du Quimetao), mais aussi pratiquant d'arts martiaux internes et externes (Tai Chi, Pa Kua, judo, karaté...), je me suis familiarisé avec la notion de Prana ou de Qi, conventionnellement traduit par énergie. En découvrant les pratiques de mouvement libre issues de la danse des 5 rythmes initiée par Gabrielle Roth, j'ai trouvé la parfaite alliance entre le développement de l'énergie et un terrain d'expression qui m'a toujours été naturel : l'espace sonore. Il m'a permis de m'épanouir enfant auprès de mes professeurs des Percussions de Strasbourg puis jeune adulte sur scène, au contact de musiciens comme Jack de Johnette ou Palle Danielsson. Avec eux, j'ai goûté à l'intensité et au plaisir incomparable de l'expression libre et ouvertement partagée.

 

Ma vie professionnelle s'est longtemps déroulée entre son et image, entre musicien et réalisateur de reportages et documentaires pour la télévision (Metropolis, Le Jour du Seigneur, Carnets de Route...).

Je l'ai laissée au second plan quand j'ai entrepris de me consacrer à l'exploration intérieure. Celle-ci m'a conduit en Inde dont les féeries et les sonorités bigarrées fascinaient mon enfance. Je m'imaginais alors y suivre les enseignements d'un maître de musique. Plus tard, j'y faisais enfin mes premiers pas, non pour étudier le sitar ou les tablas, mais pour vivre ses mystères et sa frénésie, pour l'éprouver de tout mon être et m'imprégner de ses sagesses ancestrales, le yoga, l'advaita, le bouddhisme tantrique. Nous nous sommes dès lors adoptés mutuellement et l'Inde est devenue mon pays de cœur. J'en ai ramené des films (Impossible as possible, Full Moon, Au pays des ashrams chrétiens...). J'ai eu la joie de collaborer avec les ONG Help India autour de la séropositivité en milieu rural ou Snehasadan avec les enfants des rues de Bombay et surtout le privilège d'y vivre des aventures fondatrices de ce que je suis aujourd'hui.

 

Toutes ces explorations m'ont fait découvrir de formidables sensations existentielles qu'il m'est à mon tour naturel de vouloir partager. J'ai entrepris de me former à différentes disciplines mettant en œuvre le mouvement et le sonore, la vibration et le non-verbal : la pratique Danser-Être Dansé® qui enrichit la danse des 5 rythmes de la science de la psychologie corporelle biodynamique, le massage sonore (Peter Hess Academie de Bruxelles) et la Musicothérapie (AMB - certification clinicienne).

Animé par ce mouvement de partage, je me suis associé à Emmanuelle Grand pour créer Le Centre, un espace multidisciplinaire proposant un éventail de propositions orientées  vers ce que nous appelons  la qualité d'être.

sonophore

© 2018 par sonophore